Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Leïla Shahshahani
  • Journaliste à Grenoble, spécialisée sur la montagne, et curieuse de tout le reste sur son temps libre.

Email : leilashah22@gmail.com
  • Journaliste à Grenoble, spécialisée sur la montagne, et curieuse de tout le reste sur son temps libre. Email : leilashah22@gmail.com

Dates à retenir

Halte au massacre à Gaza - manif le 2 août à Grenoble

Recherche

MAP chante Palestine

Le groupe de musique "Ministère des Affaires Populaires", parti avec nous pour la Marche de Gaza et présent à nos côtés sur le trottoir de l'Ambassade de France au Caire, chante "Palestine".

C'est passé

Dates passées

19 novembre : manifestation contre le bombardement de Gaza (Grenoble)

24 avril : Projection-rencontres, "Le cochon de Gaza" (Echirolles)

15-21 avril - Bienvenue en Palestine, 2e édition

3 avril - Conférence à Sciences-Po Grenoble

28 février - Conférence avec Alain Gresh (St-Martin-d'Hères)

9 février - "Le sel de la mer", projection-débat (Grenoble)

27 janvier - projection-débat "Ramallah road" (Gières)

18 janvier 2012 - Débat sur le boycott culturel, académique et sportif (Maison des Associations, Grenoble, 18h30)

10 décembre - Action BDS boycott (Grenoble)

25 nov-24 déc - Marché de Noël pour la Palestine (Grenoble, SMH, Eybens)

6 décembre - Palestine, "Un œil sur la planète" (St-Martin-d'Hères)

3 décembre - action BDS (Seyssins)

28 novembre - Rassemblement pour Salah (Grenoble)

26 novembre - 10 h pour la Palestine (Grenoble)

17 et 22 novembre - semaine de la solidarité internationale (Echirolles)

15 novembre - Poésie palestinienne (St-Martin d'Hères)

22 octobre - Action BDS Grenoble

30 juillet - Flotille maritime et aérienne, soirée témoignages (Lyon)

8 juillet - Mission internationale en Palestine

6 juillet - Rassemblement pour la flottille de Gaza (Grenoble)

2 juillet - Le théâtre de la Liberté en tournée (Grenoble)

Fin juin - départ de la flottille pour Gaza

17 juin - procès BDS d'Olivia Zemor (Paris)

4 - 5 juin - 1er forum européen contre Agrexco (Montpellier)

24 mai - Conférence-débat BDS (Grenoble)

21 - 24 avril - Riglos pour la Palestine

26 mars - Un bateau pour Gaza (Grenoble)

 23 mars - Journalistes et Palestine

19 février - Un bateau pour Gaza (Grenoble)

29 janvier 2011 - Boycott : visite guidée (Grenoble)

3 décembre - Solidarité Palestine (Grenoble)

20 novembre - 10h pour la Palestine (Grenoble)

18 novembre - Témoignages de Trièves-Palestine (Mens)

16 - 18 novembre - Art for peace (Grenoble)

13 novembre - Action boycott (Grenoble)

28 - 31 octobre - Forum mondial de l'éducation (Palestine)

21 octobre - "D'une seule voix" (Projection-débat/Grenoble)

14 octobre - Mobilisation Tribunal de Pontoise

10 - 25 juillet - BDS tour en France

25 juin - Concert pour la Palestine (Elysée Montmartre, Paris)

25 juin - Quel avenir pour Gaza ? (Grenoble)

5 juin - Manifestation contre le blocus de Gaza (Grenoble)

1 - 4 juin - "Les couleurs de l'olivier" (Grenoble)

3 juin - Manifestation pour le Rachel Corrie (Paris)

21 mai - Projection de "Gaza-Strophe" (Grenoble)

5 mai - Michel Collon "Comment parler d'Israël ?" (Grenoble)

28 mars et 2 avril - "Jaffa, la mécanique de l'orange" (France 5)
30 mars - Rassemblement BDS (Palais de justice, Paris)
1 - 4 avril - Quatre jours pour la Palestine (Riglos, Pyrénées espagnoles)
6 mars - Manifestation nationale contre Agrexco (Montpellier-Sète)
6 février - Manifestation pour Gaza et la Palestine (Paris)
29 janvier - Concert du groupe palestinien Dal'Ouna (Gières, Grenoble)
22 janvier - Projection du film "Les Citronniers" (Ciné-Villeneuve, Grenoble)
16 - 23 janvier - Une semaine pour la Palestine (Valence)
15 janvier - Conférence-débat avec Shlomo Sand (Grenoble)
13 janvier - Procès de Sakina Arnaud (Bordeaux)
9 janvier - Lumières pour Gaza (Grenoble)
6 janvier - Manifestation devant l'ambassade d'Egypte (Paris)
31 décembre - Marche internationale à Gaza
28 décembre - Passage du poste frontière de Rafah (Egypte)
27 décembre - Manifestations en France contre le blocus (Paris, Lille, Lyon, Marseille)
19 décembre - Soirée européenne pour Gaza (Lyon)
12 décembre - Réveillon surprise pour Gaza (Paris, Beaubourg)

26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 21:49
Refoulée et retenue à l'aéroport de Tel-Aviv : je ne suis pas une terroriste

Cela fait un drôle d’effet de se retrouver sur le tarmac de l’aéroport de Tel Aviv dans un fourgon grillagé. Cela procure aussi une étrange sensation de se faire escorter jusque dans l’avion par deux agents de la sécurité israélienne remettant mon passeport au commandant de bord. Et c’est encore plus désagréable de se faire cueillir à l’atterrissage en France à 1 heure du matin, dans l’avion, par un policier récupérant mon passeport et me conduisant au poste de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. C’est la procédure, me dit-on. Peut-être, sauf que je n’ai toujours pas compris ce qui me vaut ce traitement de « faveur ».

LIRE LA SUITE ICI

Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 10:39
M. Chalghoumi donnant sa conférence de presse au Musée de Grenoble le 17 janvier 2016 © Leïla Shahshahani
M. Chalghoumi donnant sa conférence de presse au Musée de Grenoble le 17 janvier 2016 © Leïla Shahshahani

Ce soir, une trentaine de personnes d'horizons divers se sont réunies devant le Musée de Grenoble pour protester contre la présence du maire de Grenoble Eric Piolle venu remettre un prix de la "paix" a M. Hassen Chalghoumi à l'occasion d'une cérémonie organisée avec le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) de Grenoble.Monsieur Hassen Chalghoumi a répondu aux questions des journalistes lors de la conférence de presse organisée au Musée de Grenoble avant de se voir remettre le prix Louis Blum par le CRIF - relais d'Israël en France - et le maire écologiste. Prix censé récompenser « une personnalité qui s’est distinguée par son engagement pour la préservation de la mémoire de la Shoah, la défense des droits de l’Homme et la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ».

Quelques jours plus tôt, le Conseil des Imams de l'Isère (CII) avait déclaré dans une lettre à Eric Piolle qu'il "ne reconnaît pas la qualité d'imam à ce monsieur (ndlr : Chalghoumi) et encore moins sa représentativité auprès des Isérois de confession musulmane", ajoutant :

"En effet, lorsque la dignité d'un peuple est bafouée depuis plusieurs décennies, lorsque la colonisation continue de se poursuivre, malgré les lois internationales, lorsque le blocus de toute une population continue depuis maintenant plus de 8 ans, et que M.Chalgoumi soutient ouvertement cette politique, il est difficile de comprendre que le maire de Grenoble lui remette un prix qui récompense une personnalité pour la défense des droits de l'homme."

Interpellé sur ce point à la conférence de presse, Hassen Chalghoumi a répondu qu'il était "pro-israélien et pro-palestinien". Invité à donner son avis sur la politique des dirigeants israéliens à l'égard de la Palestine, il a répondu : "J'espère que le pouvoir israélien fait le nécessaire". Pensez-vous qu'il fasse le nécessaire ? "Oui je le crois" a-t-il poursuivi en substance en expliquant qu'il dialoguait régulièrement avec les représentants du régime israélien. M. Chalghoumi a également signifié sans équivoque que l'antisionisme conduisait à l'antisémitisme.

Interrogé sur la campagne internationale "Boycott, désinvestissement, sanctions" destinée à faire pression sur Israël de manière non-violente pour l'obliger à se plier au droit international, M. Chalghoumi a précisé qu'il n'était pas un spécialiste de la question mais que cette campagne était de nature à créer plus de dissenssions qu'autre chose.

Bref. La bonne volonté des dirigeants israéliens, pas de boycott, pas de sanctions, et surtout pas de critique d'Israël qui reviendrait à être antisémite. Et tout cela en affirmant que le "conflit" ne devait pas être importé en France. Israël n'aurait pas pu trouver meilleur ambassadeur en France, qui plus est pour parler au nom des "musulmans modérés". Occupation de tout un peuple ? Colonisation ? Torture des enfants ? Démolition des maisons ? Confiscation de l'eau ? Violation de plusieurs dizaines de résolutions de l'ONU ?

Comment ça vous n'êtes pas au courant M. Chalghoumi ? Grâce à vous et à votre conception du "dialogue", le clivage communautaire et les actes de violence ont de beaux jours devant eux dans notre pays.

Grâce à vous, M. Piolle, et à vos conseillers municipaux, l'impunité d'Israël va pouvoir durer en toute tranquillité, et vos discours d'humanité auront perdu toute légitimité.

Une trentaine de personne manifestent devant le Musée de Grenoble © Leïla Shahshahani

Une trentaine de personne manifestent devant le Musée de Grenoble © Leïla Shahshahani

Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 21:16

Et il faudrait maintenant que je mette un drapeau français à ma fenêtre pour signifier à tous que j'approuve la politique de notre gouvernement qui bombarde où ça l'arrange en tuant des civils au nom de la démocratie ? Qui entretient des liens avec des pays sanguinaires quand il y voit son intérêt ? Qui utilise l’état d’urgence pour brider toute opposition qui lui déplaît ? Qui n'a de gauche plus que le nom dans sa politique intérieure ?

Non je ne suis pas fière d’être Française aujourd’hui, et j’en ai même plutôt honte par votre faute, François Hollande. Votre politique nous conduit dans le mur et il est probable que ce ne soit pas vous qui en payerez les conséquences. Ce n’est pas un verre en terrasse qui suffira à me rendre cette fierté que je n'ai pas.

L’indignation et les émotions de chacun ne se dictent pas, un mort est un mort où qu’il soit, à côté de chez moi ou à quelques dizaines de milliers de kilomètres. Il est méprisable d’instrumentaliser les morts et la peur à des fins politiques.

Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:47

Le grand bal des hypocrites sera demain réuni au grand complet à Paris et dans toutes les villes de France qui manifestent. Si l'Union nationale décrétée par Hollande, Valls et consorts, était déjà largement nauséeuse, que dire de la venue demain dans le cortège parisien de Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien et Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères, grands fossoyeurs des Palestiniens dont les milliers et milliers de morts ne soulèvent pas tant d'ardeur. "Je suis Charlie" est devenu le mot d'ordre national, il est partout, gare à quiconque oserait s'en défendre. La suspicion s'abat sur tous ceux qui ne se sentent pas l'âme d'un Charlie et qui expriment leur refus d'aller parader dans la grande mascarade de demain. Le consensus semblait presque parfait...


Et si l'on se demandait pourquoi la France en est là aujourd'hui plutôt que de se fourvoyer dans cette hystérie collective émotionnelle ? Si l'on parlait de nos croisades guerrières au nom du "bien" contre le "mal" ? De la stigmatisation constante des musulmans en France ? De la responsabilité des grands médias qui recrachent les versions officielles sans les questionner et entretiennent les contre-vérités ? Des politiques de nos pays qui poussent de plus en plus de gens vers la misère ?


Pour ceux qui se sentiraient un peu seuls en ces temps de dictature de la bonne pensée, voilà en vrac quelques lectures prises sur le vif, et sans doute plein d'autres encore que je n'ai pas eu le temps de découvrir.
 

"L'attentat contre Charlie Hebdo : l'occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux" : article de Saïd Bouamama sur le site d'Investig'action.

"Être ou ne pas être Charlie – là n'est pas la question" : communiqué de l'Union juive française pour la paix.

"Les bourreaux de la Palestine en tête de cortège, dimanche à Paris": article paru sur le site d'Europalestine.

"Ca faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd'hui il fait pleurer" : article paru sur le site de Quartiers libres.

"Pour la liberté d'expression, et contre l'union sacrée" : communiqué d'AL, du NPA et du PCOF.

"Schlomo Sand : je ne suis pas Charlie", paru sur le site de l'UJFP.

 

Et encore, si vous avez un peu de temps, ça vaut vraiment le détour :

"Charlie Hebdo pas raciste ? Si vous le dites...", article d'Olivier Cyran, ancien de Charlie Hebdo, écrit en décembre 2013 et paru sur le blog d'Article11.

 

 

Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 07:17

A l'initiative de l'association France-Palestine Solidarité Grenoble-Isère
dans le cadre de la Semaine de Solidarité Internationale

« Avoir 20 ans en Palestine aujourd’hui »

A la rencontre de deux jeunes Palestiniens et d'un jeune Israélien

leur vie au quotidien - leurs espoirs - leurs projets
leurs engagements pour un État Palestinien fondé sur le droit international

Mardi 25 novembre 2014

de 12h à 14 h
à EVE  (Espace Vie Étudiante) sur le campus de SAINT MARTIN D'HERES
701, avenue Centrale - Tram B arrêt Bibliothèques

 

de 18h30 à 20 heures
à l’Auberge de Jeunesse d’ECHIROLLES
10, avenue du Grésivaudan (niveau 46 crs J. Jaurès)
Bus 11 et C2 arrêt Quinzaine

En présence de :

  Jaber Abu Rahmeh

Jeune Palestinien de 26 ans, étudiant et salarié - habite  dans le village résistant de Bil'in –

engagé au sein d’un centre culturel  du village

Renen Raz

Jeune Israélien de 26 ans, militant des droits de l'homme.

Engagé dans l’organisation des Anarchistes contre le mur – Objecteur de conscience
Habitait dans un Kibboutz appelé Dorot à 3 km de la bande de Gaza 

Nevin ABUTAIMA

23 ans, étudiante palestinienne de Gaza

Suit des études à Sciences Po Paris

 

Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 15:11
Jumelage avec Rehovot : une piqûre de rappel dans les Antennes pour monsieur Piolle
Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 14:53
10 heures pour la Palestine
Résistances, ici et là-bas

 
Date : samedi 22 novembre
Lieu : Centre œcuménique Saint Marc - 6, avenue Malherbe - Grenoble
 
Programme :

13h30 - 14h30
accueil, stands associatifs, table de presse, artisanat palestinien

14h30 - 15h30

Comment la campagne BDS peut-elle être un outil de pression internationale pour la justice en Palestine ?

16h - 17h30
Mouvements populaires pour la défense des droits des Palestiniens et la lutte contre la colonisation. Quelle coordination avec la solidarité internationale ?

Avec Jamal Juma, coordinateur de la campagne contre le mur et la coalition de la défense de la terre.

18h - 18h15
Appel pour la libération des prisonniers politiques Palestiniens

18h30 - 20h
Michel Warschawski : journaliste israélien et fondateur du Centre d'information alternative.
Après Gaza, des négociations sont-elles encore possibles ? Dans le contexte régional, quelle place pour la Palestine ? Où va Israël ?

20 h
repas palestinien

21h
soirée musicale avec Ahmad Dari, chanteur palestinien


A l'appel du Collectif Isérois pour la Palestine (Association des Amitiés Franco-Libanaises, CCFD Terre Solidaire 38, Cercle Juif pour une Paix Juste, CIIP, Femmes en Noir, Iran Solidarités, Les Alternatifs, Les Verts-Isère, NPA, LIFPL, Maroc Solidarités Citoyennes, Mouvement de la Paix, Nil Isère, Secours Catholique Caritas, SGAP, Union Juive Française pour la Paix). Avec la participation de l'Association France Palestine Solidarité et du groupe BDS.

Infos sur le site de l'AFPS

Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 20:51

"Les amis d'Ain El Heloué", une association de solidarité avec le peuple palestinien, a vu le jour sur l'agglomération grenobloise. Elle se penche sur la question des réfugiés et du droit au retour, et s'intéresse particulièrement au plus grand camp de réfugiés palestiniens du Liban : Ain El Heloué. L'association souhaite tisser des liens avec des structures associatives de ce camp autour du thème des jeunes, des femmes et de la santé.

Ce mois-ci, l'association "Les amis d'Ain El Heloué" présente son premier évènement :
 

l'exposition photographique au Patio à la Villeneuve (Grenoble) :
"Et la terre se transmet comme la langue"


Une projection-débat, "Les enfants d'Arna", aura lieu le 7 novembre à 18 h, dernier jour de l'exposition.

 

Ain El Heloué : une expo à voir avant le 7 novembre
Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 07:37

Le grand évènement "Free Palestine" aura lieu samedi 1er novembre aux Docks de Paris, avec des artistes et personnalités du monde entier qui viendront exiger la liberté pour la Palestine et des sanctions contre Israël.

Toutes les infos sur : www.europalestine.com

Possibilité d'acheter des places à Grenoble (entrée seule : 15 euros ; sur place à Paris : 20 euros).

Un départ en car est organisé depuis Lyon.

Contact : iserepalestine@gmail.com ; 07 58 67 14 77

Facebook : "Info Palestine : Grenoble"

 

 

 

 

"Free Palestine" : c'est samedi à Paris !
"Free Palestine" : c'est samedi à Paris !
Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 07:03

Lettre ouverte à Eric Piolle, maire de Grenoble
et à ses adjoints

Non au jumelage avec Rehovot !


Grenoble, le 23 septembre 2014


Monsieur le maire,

Madame Elisa Martin, adjointe

Monsieur Bernard Macret, adjoint


Lundi 15 septembre, un rassemblement citoyen était organisé devant la mairie, à l'occasion du conseil municipal, pour demander aux élus de mettre fin au jumelage avec la ville israélienne de Rehovot.

La coordination grenobloise des associations de solidarité avec la Palestine vous avait demandé de lui permettre de lire un texte de quatre minutes à l’attention des élus pendant le conseil, les invitant à rejoindre la campagne Boycott-Désinvestissements-Sanctions (BDS) et à mettre fin au jumelage avec Rehovot. Vous, représentant du "rassemblement de la gauche et des écologistes", avez refusé cette requête citoyenne.

La coalition qui vous a porté est issue de formations revendiquant leur solidarité avec le peuple palestinien. Parmi elles, le Parti de Gauche comme les Alternatifs soutiennent ouvertement la campagne BDS en France. Les Palestiniens réclament la justice plutôt que de simples aides humanitaires qui n'empêcheront pas un nouveau massacre. Seules des sanctions à l'égard d'Israël pourront l'amener à se plier au droit international. Tout le reste n’est que vaines paroles et lâches discours. Israël est une puissance occupante et aucune solution de paix ne pourra être imaginée tant que cette occupation perdurera. Les 60 dernières années l'ont démontré. Fort de son impunité, Israël a récemment annoncé l'annexion de 400 hectares de terres supplémentaires en Cisjordanie, près de Bethléem. En poursuivant sa folle colonisation, Israël cherche à rendre impossible, de fait, la création d'un État palestinien.

Après les nouveaux massacres commis cet été à Gaza par l'armée israélienne, causant la mort de plus de 2000 personnes dont trois quarts de civils (parmi eux près de 500 enfants), comment pouvez-vous encore hésiter à prendre cette mesure simple, à votre portée : la rupture du jumelage avec Rehovot ? Après le coup de projecteur national, lors des récentes élections municipales, sur votre nouvelle équipe et sa dynamique inédite, vous avez l'occasion de faire preuve d'exemplarité et de courage en traduisant en acte les indignations maintes fois exprimées face aux violations du droit international par Israël.

Faut-il pour vous en convaincre vous rappeler que le maire de Rehovot appartient au parti religieux d’extrême droite Shass, opposé à la création d’un État palestinien ? Que Rehovot soutient ouvertement la politique coloniale de l’État d'Israël ? Est-ce ce genre de jumelage que Grenoble veut promouvoir ?

La campagne internationale pour l’application de sanctions à l’encontre d’Israël, qui ne cesse de s’amplifier, s’applique également aux jumelages entre villes. Elle est la seule arme non violente qui reste à la disposition des citoyens pour contraindre Israël à respecter le droit international.

Nous, citoyens grenoblois, refusons d’être les complices des crimes d’Israël. Nous ne voulons pas de sang sur nos mains. Nous vous demandons, avec la plus grande insistance et dans les plus brefs délais, de mettre fin au jumelage entre Grenoble et Rehovot. Nous restons mobilisés dans l'attente d'une réaction de votre part.

L’opinion publique israélienne doit comprendre que ses institutions encourent des sanctions tant que dureront les agissements criminels de son gouvernement à l’encontre du peuple palestinien.

Nous rendons notre lettre publique car les citoyens de Grenoble, et plus généralement de la France entière, sont en droit d’être informés de ce jumelage indigne d'une ville comme Grenoble.

Les membres d'Isère Palestine
Contact : iserepalestine@gmail.com ; 07 58 67 14 77
Facebook : "Info Palestine : Grenoble"


Vous aussi demandez au maire Eric Piolle et à ses adjoints,
la suspension immédiate du jumelage entre Grenoble et Rehovot !

 

Par mail :

Eric Piolle (maire, EELV) : eric.piolle@grenoble.fr

En copie :

Elisa Martin (1ère adjointe, Parti de Gauche) : elisa.martin@grenoble.fr

Bernard Macret (4e adjoint « solidarités internationales », Les Alternatifs) : bernard.macret@grenoble.fr


Par téléphone :

Eric Piolle : 04 76 76 39 04 / 04 76 76 38 94

Elisa Martin : 04 76 76 38 78

Bernard Macret : 04 76 76 38 51


Par courrier :

Monsieur le maire Eric Piolle

Mairie de Grenoble, 11 Boulevard Jean Pain, 38 100 Grenoble



 

Lettre ouverte à Eric Piolle, maire de Grenoble : demandez la rupture du jumelage avec Rehovot
Published by Leïla Shahshahani
commenter cet article

Social

Follow degrenobleagaza on Twitter degrenobleagaza

Tags à suivre : 
#GFM (Gaza Freedom March)
#GAZA

Une pyramide pour Gaza

PyramideDrapeau V

Revue de presse

La presse turque (avril 2012)
Grimper Mag
La revue de presse de la Gaza Freedom March
News FM Grain de Sable
Bellacio, collectif de résistance franco-italien
 

Lectures sur la Palestine :

Détruire la Palestine ou comment terminer la guerre de 1948, de Tanya Reinhart, éd. la Fabrique, 2002

 

Gaza, articles pour Haaretz (2006-2009), de Gidéon Lévy, éd. La Fabrique, 2009


De quoi la Palestine est-elle le nom ?, d'Alain Gresh, éd. Les liens qui libèrent, 2010


Un enfant est mort, Netzarim 30 septembre 2000, de Charles Enderlin, éd. Don Quichotte, 2010


Israël parlons-en !, de Michel Collon, éd. Investig'action, 2010