Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Profil

  • Leïla Shahshahani
  • Journaliste à Grenoble, spécialisée sur la montagne, et curieuse de tout le reste sur son temps libre.

Email : leilashah22@gmail.com
  • Journaliste à Grenoble, spécialisée sur la montagne, et curieuse de tout le reste sur son temps libre. Email : leilashah22@gmail.com

Dates à retenir

Halte au massacre à Gaza - manif le 2 août à Grenoble

Recherche

MAP chante Palestine

Le groupe de musique "Ministère des Affaires Populaires", parti avec nous pour la Marche de Gaza et présent à nos côtés sur le trottoir de l'Ambassade de France au Caire, chante "Palestine".

C'est passé

Dates passées

19 novembre : manifestation contre le bombardement de Gaza (Grenoble)

24 avril : Projection-rencontres, "Le cochon de Gaza" (Echirolles)

15-21 avril - Bienvenue en Palestine, 2e édition

3 avril - Conférence à Sciences-Po Grenoble

28 février - Conférence avec Alain Gresh (St-Martin-d'Hères)

9 février - "Le sel de la mer", projection-débat (Grenoble)

27 janvier - projection-débat "Ramallah road" (Gières)

18 janvier 2012 - Débat sur le boycott culturel, académique et sportif (Maison des Associations, Grenoble, 18h30)

10 décembre - Action BDS boycott (Grenoble)

25 nov-24 déc - Marché de Noël pour la Palestine (Grenoble, SMH, Eybens)

6 décembre - Palestine, "Un œil sur la planète" (St-Martin-d'Hères)

3 décembre - action BDS (Seyssins)

28 novembre - Rassemblement pour Salah (Grenoble)

26 novembre - 10 h pour la Palestine (Grenoble)

17 et 22 novembre - semaine de la solidarité internationale (Echirolles)

15 novembre - Poésie palestinienne (St-Martin d'Hères)

22 octobre - Action BDS Grenoble

30 juillet - Flotille maritime et aérienne, soirée témoignages (Lyon)

8 juillet - Mission internationale en Palestine

6 juillet - Rassemblement pour la flottille de Gaza (Grenoble)

2 juillet - Le théâtre de la Liberté en tournée (Grenoble)

Fin juin - départ de la flottille pour Gaza

17 juin - procès BDS d'Olivia Zemor (Paris)

4 - 5 juin - 1er forum européen contre Agrexco (Montpellier)

24 mai - Conférence-débat BDS (Grenoble)

21 - 24 avril - Riglos pour la Palestine

26 mars - Un bateau pour Gaza (Grenoble)

 23 mars - Journalistes et Palestine

19 février - Un bateau pour Gaza (Grenoble)

29 janvier 2011 - Boycott : visite guidée (Grenoble)

3 décembre - Solidarité Palestine (Grenoble)

20 novembre - 10h pour la Palestine (Grenoble)

18 novembre - Témoignages de Trièves-Palestine (Mens)

16 - 18 novembre - Art for peace (Grenoble)

13 novembre - Action boycott (Grenoble)

28 - 31 octobre - Forum mondial de l'éducation (Palestine)

21 octobre - "D'une seule voix" (Projection-débat/Grenoble)

14 octobre - Mobilisation Tribunal de Pontoise

10 - 25 juillet - BDS tour en France

25 juin - Concert pour la Palestine (Elysée Montmartre, Paris)

25 juin - Quel avenir pour Gaza ? (Grenoble)

5 juin - Manifestation contre le blocus de Gaza (Grenoble)

1 - 4 juin - "Les couleurs de l'olivier" (Grenoble)

3 juin - Manifestation pour le Rachel Corrie (Paris)

21 mai - Projection de "Gaza-Strophe" (Grenoble)

5 mai - Michel Collon "Comment parler d'Israël ?" (Grenoble)

28 mars et 2 avril - "Jaffa, la mécanique de l'orange" (France 5)
30 mars - Rassemblement BDS (Palais de justice, Paris)
1 - 4 avril - Quatre jours pour la Palestine (Riglos, Pyrénées espagnoles)
6 mars - Manifestation nationale contre Agrexco (Montpellier-Sète)
6 février - Manifestation pour Gaza et la Palestine (Paris)
29 janvier - Concert du groupe palestinien Dal'Ouna (Gières, Grenoble)
22 janvier - Projection du film "Les Citronniers" (Ciné-Villeneuve, Grenoble)
16 - 23 janvier - Une semaine pour la Palestine (Valence)
15 janvier - Conférence-débat avec Shlomo Sand (Grenoble)
13 janvier - Procès de Sakina Arnaud (Bordeaux)
9 janvier - Lumières pour Gaza (Grenoble)
6 janvier - Manifestation devant l'ambassade d'Egypte (Paris)
31 décembre - Marche internationale à Gaza
28 décembre - Passage du poste frontière de Rafah (Egypte)
27 décembre - Manifestations en France contre le blocus (Paris, Lille, Lyon, Marseille)
19 décembre - Soirée européenne pour Gaza (Lyon)
12 décembre - Réveillon surprise pour Gaza (Paris, Beaubourg)

/ / /

"Quand la politique entre dans un prétoire, la justice en sort"

Communiqué de l'AFPS, Paris, le 12 février 2010

La sentence que vient d’infliger le tribunal de Bordeaux en condamnant Sakina Arnaud est exemplaire, sans contredit possible, du fait que sa décision est une décision uniquement politique. On se rappelle qu’à l’origine de l’affaire, la société « Carrefour » avait déposé plainte pour « dégradation légère » du fait de l’apposition par Sakina Arnaud d’autocollants dans le magasin « Carrefour » de Mérignac.


Ces autocollants appelaient au boycott des produits israéliens tant qu’Israël ne se conformerait pas au droit international. Or sur ordre du garde des Sceaux, autrement dit sur ordre du gouvernement, la plainte originelle (« dégradation légère ») a été requalifiée en « incitation à la discrimination raciale, nationale ou religieuse ». Rien de moins !

On notera tout d’abord l’incroyable renversement des termes de la responsabilité auquel s’est livré le Parquet aux ordres du gouvernement. En effet, qui donc « discrimine » toute une population occupée, mais aussi toute une partie – arabe – de la population israélienne ? Ce n’est pas à une « incitation » que se livrent les autorités israéliennes : il s’agit de faits quotidiens qu’elles infligent aux Palestiniens et qui durent depuis décennies, ceci en toute impunité. Avec ce retournement des termes, l’agresseur devient l’agressé et la victime devient coupable.

Ensuite quelle est donc exactement cette « race » discriminée, cette « religion » discriminée ? Israël est un Etat pluriel qui comporte des Juifs, des Arabes qui sont musulmans ou chrétiens, des agnostiques et des athées. Les Israéliens ne constituent pas non plus une « race » pour la raison fondamentale que les races n’existent pas. Il est d’ailleurs plus qu’étonnant – et absolument contraire à toute conception civilisée – que le législateur ait retenu ce terme de « race » dans une loi tandis qu’est raciste celui qui considère précisément que les races existent ! Que viennent donc faire ces éléments troubles et étrangers au débat ? Ne manquait plus que l’accusation mensongère et nauséabonde du Premier ministre selon lequel cette campagne viserait les produits « casher ». François Fillon ne peut citer – et pour cause – aucune preuve de ce ciblage imaginaire : il s’est donc livré à une diffamation pure et simple.

En vérité nous sommes face à un « classique » détestable qui consiste en ceci : critiquer la politique israélienne ce serait être « antisémite ».

La vérité c’est que « criminaliser » l’action pour la paix est aux antipodes du service à rendre au droit qui doit en être la base. Pire : loin d’en éloigner le spectre cette attitude nourrit ce qu’elle prétend combattre.

La décision du tribunal de Bordeaux est inique mais aussi dangereuse. Il est donc nécessaire que l’appel décidé par Sakina Arnaud aboutisse à dire le droit et la vérité et non pas une certaine volonté politique du pouvoir en place.

Dans cette situation, en disant notre solidarité à Sakina Arnaud, nous sommes plus décidés que jamais à unir les forces les plus larges pour que, constatant la défaillance coupable des Etats dont c’est pourtant le devoir, il soit mis un terme à l’impunité dont bénéficient les politiques israéliennes d’occupation et de refus de la paix sur la seule base qui vaille : le droit international.

Cette décision de justice nous conforte dans l’idée que les forces hostiles à la paix sont capables de tout. Nous en tirons les conséquences : loin de nous faire reculer, ces manœuvres nous incitent à faire de la campagne « Boycott-Désinvestissement-Sanction » (BDS) une campagne dynamique et rassembleuse visant au tout premier chef les produits issus des colonies israéliennes, qui sont présents abondamment sur le territoire européen et français de manière frauduleuse et illégale.

A nous, donc, à notre tour de retourner le recours à la justice pour la mettre au service de ce noble et salutaire combat : en visant toutes les sociétés et tous les magasins qui vendent, sous la fausse appellation « made in Israël », des produits issus des colonies installées en Cisjordanie – toutes absolument illégales au regard du droit international – et ceci, qui plus est, au mépris du contenu de l’Accord d’association Union européenne-Israël comme du droit commercial européen et français dument ratifiés.

AFPS

Partager cette page

Repost 0
Published by

Social

Follow degrenobleagaza on Twitter degrenobleagaza

Tags à suivre : 
#GFM (Gaza Freedom March)
#GAZA

Une pyramide pour Gaza

PyramideDrapeau V

Revue de presse

La presse turque (avril 2012)
Grimper Mag
La revue de presse de la Gaza Freedom March
News FM Grain de Sable
Bellacio, collectif de résistance franco-italien
 

Lectures sur la Palestine :

Détruire la Palestine ou comment terminer la guerre de 1948, de Tanya Reinhart, éd. la Fabrique, 2002

 

Gaza, articles pour Haaretz (2006-2009), de Gidéon Lévy, éd. La Fabrique, 2009


De quoi la Palestine est-elle le nom ?, d'Alain Gresh, éd. Les liens qui libèrent, 2010


Un enfant est mort, Netzarim 30 septembre 2000, de Charles Enderlin, éd. Don Quichotte, 2010


Israël parlons-en !, de Michel Collon, éd. Investig'action, 2010